Pages Navigation Menu

Pour connaître les silos à grain

Les silos modernes en France

Entre 1929 et 1969, le silo à grain français évolue au sein de 4 grandes périodes définies selon des critères typologiques (architecturaux et fonctionnels), économiques et idéologiques. Quelques jalons pour comprendre…

 

1929-1936, les premiers silos

La période voit l’apparition des premiers silos à grain. Elle est marquée par leur découverte par les groupements agricoles, les architectes et les ingénieurs du Génie Rural. C’est la période d’expérimentation.

1936-1945, La génération Office du blé

Cette période est marquée par la promulgation de la loi instituant l’Office National Interprofessionnel du Blé chargé de contrôler et moraliser le commerce du blé. Il exerce un véritable monopole. Les subventions étatiques permettent d’engager de nombreux chantiers sur tout le pays. L’Office du blé aura de nombreux impacts sur les silos. Cette période est marquée par les premiers questionnements des concepteurs et une maîtrise croissante de ceprogramme. C’est l’âge d’or du silo à grain.

1945-1954, silo monument ou édifice outil ?

Cette époque est marquée par l’apogée du traitement architectural et esthétique des silos à grains. C’est une période de contrastes parce qu’elle voit le développement de nouvelles techniques constructives qui vont concurrencer le béton armé. Elle subit de plein fouet les conséquences de l’utilisation des premières moissonneuses-batteuses. Cette période annonce les bouleversements à venir.

1954-1969, l’édifice outil

Cette période confirme les phénomènes identifiés au cours des années précédentes. Elle est marquée par une course aux capacités de stockage, la disparition des architectes dans ce type de programme et par une recherche de solutions économiques qui prennent parfois le contre-pied complet des réalisations antérieures. Cette fourchette chronologique est caractérisée par un renouvellement typologique complet.