Pages Navigation Menu

Pour connaître les silos à grain

L’Arrêté Voynet

L’Arrêté Voynet

À cette transformation économique du secteur céréalier français se superpose l’application d’un arrêté ministériel qui va accroître le sentiment de malaise et de persécution. Il s’agit de l’Arrêté Voynet, ressenti comme injuste puisque son origine est liée à un malheureux concours de circonstances. En effet, pendant l’été 1998, le silo portuaire de Blaye explose provoquant la mort tragique de plusieurs magasiniers. La catastrophe intervient pendant l’été, un moment creux pour la presse française, qui se jette sur le sujet avec toute la frénésie et l’exagération qui la caractérise lorsque les sujets manquent.

Le battage médiatique qui s’ensuit provoque une succession de questionnements sur les responsabilités en cause, une série d’ « ouvertures de parapluies », une récupération politique et éclot sur la promulgation de Arrêté Voynet, qui impose une réglementation aveugle et draconienne à tous les silos du territoire. Pour les coopératives les répercussions financières sont catastrophiques : tous les équipements doivent être normalisés. Pour les historiens, l’arrêté sonne le glas des silos historiques des années 1930 à 1950 dont les frais de mise en conformité excédent tout espoir de rentabilité. Pour le grand public, le silo devient soudain un objet dangereux susceptible d’exploser. Les agriculteurs assistent impuissants à une peur du « silo ».