Pages Navigation Menu

Pour connaître les silos à grain

Le colloque sur les silos à grain

Le colloque sur les silos à grain, novembre 1995

Le devenir du silo d’Arenc est diffusé, à l’époque, dans un numéro spécial de la revue du CILAC, L’Archéologie Industrielle en France, paru en juin 1996. Ce dernier se déroule en novembre 1995, à Chartres, au Conservatoire de l’agriculture, le COMPA.

Sous la direction de Louis Bergeron, le colloque veut mettre à plat l’état des connaissances de la recherche française sur le thème et surtout sensibiliser les chercheurs à cet objet constitutif du patrimoine français.

Ce colloque marque une étape majeure. C’est à la fois une prise de conscience de l’intérêt patrimonial que revêt le silo, une prise de conscience du désintérêt général qu’il suscite mais surtout, il va constituer le premier ouvrage bibliographique sur le thème qui ne soit pas technique mais historique.

Il pose des jalons qui rendent compte de la diversité des domaines d’étude associer et/ou concernés par la silo :

  • L’histoire du commerce des grains en milieu rural et dans le Grand Commerce international ;
  • L’architecture des silos ;
  • L’évolution technique du monde agricole et des modes de conservations ;
  • Un exemple étranger de reconversion ;
  • Les menaces de destruction illustrées par le silo d’Arenc ;
  • Etc.

Les acteurs de cette patrimonialisation du silo sont des universitaires,  muséologues,  architectes, professionnels, conservateurs, en bref, essentiellement des métiers associés à la culture, à l’image d’Arenc. Toutefois, le moteur de la patrimonialisation n’est pas affectif mais objectif, scientifique. Enoncée dès l’introduction, la portée du colloque dépasse la sauvegarde d’un seul édifice en faveur de la diffusion et de l’éducation des générations futures.

En savoir plus…