Pages Navigation Menu

Pour connaître les silos à grain

Les magasins à grain, oubliés de l’histoire, sacrifiés du patrimoine

Les magasins à grain, oubliés de l’histoire, sacrifiés du patrimoine

Les premiers silos à grain modernes (silos modernes : c’est-à-dire les silos construits à partir de la fin du XIXème siècle à nos jours) figurent parmi les édifices relativement peu étudiés et sont menacés de destruction depuis la mise aux normes obligatoire qui est imposée aux organismes stockeurs dès 1998. (cf.article « silo et patrimoine »).  Toutefois, les coûts élevés de leur destruction (la plupart sont en béton armé) les protègent encore relativement en milieu rural (ce n’est pas le cas en zone urbaine où les pressions foncières sont assez importantes pour rendre la démolition « rentable »).

Les magasins à grain ne peuvent malheureusement pas opposer ce faible argument à une destruction certaine. Ces ancêtres du silo à grain, héritiers de techniques séculaires de stockage et de conservation du grain, derniers témoins de l’ère du stockage en sac d’un quintal, disparaissent complètement dans une indifférence générale. Avec eux disparaît la trace de ce que fut la mise en place d’un maillage commercial lié au négoce qui répondait au développement de l’industrie meunière à la fin du XIXème siècle mais aussi l’histoire du développement d’un réseau de stockage coopératif dans les années 1930.

Pourtant, ces édifices, sommaires pour la plupart, déjà mécanisés pour nombre d’entre eux, revêtent de très nombreuses formes architecturales et suivent l’évolution des techniques de construction propre à l’époque qui les vit s’ériger. Ce sont des contemporains immédiats des premiers silos modernes. Les rapports avec ces derniers sont particulièrement nombreux au point que leurs deux histoires sont imbriquées l’une dans l’autre…

 

 

 

Un exemple d'aménagement intérieur de magasin à grain. Au premier plan, les sacs sont empilés. A l'arrière plan, un équipement mécanique rudimentaire certainement dédié à l'épuration de la matière.

Un exemple d’aménagement intérieur de magasin à grain. Au premier plan, les sacs sont empilés. A l’arrière plan, un équipement mécanique rudimentaire certainement dédié à l’épuration de la matière.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *